Témoignages de professionnels du tourisme

Objet d’une convention régionale signée en avril 2013*, la Charte de Confiance s’est déployée depuis sur tout le territoire, grâce au travail de proximité des conseillers Tourisme des CCI de Paca auprès des restaurateurs et hôteliers engagés dans une gestion qualitative des RH : 75 signataires, 116 accompagnés à ce jour. Ces entrepreneurs, tout comme leur personnel, mesurent les bénéfices du dispositif. Sondage sur le terrain en mai 2015.

Pour Fréderic Jacquemin, aux commandes de l’hôtel-spa Le Calendal avec vue sur les arènes d’Arles, « la charte de confiance a totalement complété notre philosophie du management qui n’est d’ailleurs pas pyramidal ». Son réceptionniste, Nicolas, de confirmer « ça rassure l’employé qui est mieux accompagné ». Le son de cloche est similaire dans les Hautes-Alpes : Nicolas Chastan, pilotant Le Parpaillon à Crevoux recommande cette démarche à tous ses collègues « puisque c’est une aide véritable, indispensable  » ; une affirmation vérifiée auprès de Jean-Yves, le pâtissier de l’hôtel d’altitude : « la Charte de Confiance n’a amené que du positif. » Sur les rives de l’Isle-sur-la-Sorgue, Nicolas Chifflet, patron de La Guinguette confie que « c’est une manière d’inspirer confiance, d’attirer des candidats qui ont les mêmes valeurs que nous. »

ecranlaguinguette
« Prendre un peu de temps au départ pour en gagner beaucoup par la suite « 
:
ce retour de Cécile Lodestro, chef de cuisine et gérante de L’Etape bistronomique à Bouc-Bel-Air, est généralement partagé par tous. Elle avoue n’avoir « plus besoin de faire appel à des cabinets RH externes » grâce à une boîte à outils complète, depuis l’aide au recrutement jusqu’à l’entretien annuel avec le salarié, en passant par le fameux document unique, obligatoire pour évaluer les risques liés à chaque poste. « Un document que l’on peut adapter, personnaliser sans chercher à droite à gauche » précise Sophie Aubin, exploitant le camping Verdon Parc de Greoux-les-Bains. Isabelle Leroy, dirigeante de la Brasserie du Casino face aux Palais des festivals de Cannes, confirme : « On passe de 5 à 15 salariés en saison ; la Charte nous aide à tout formaliser. » Du côté de Sainte-Maxime, Juliette, assistante de direction de l’Hôtel Montfleuri Best Western, renchérit : « Nous avions des outils, mais pas aussi organisés, précis, facilités. » Pour conclure, Quentin Vandevyver, propriétaire et gérant de l’établissement, trouve que la Charte de Confiance « traduit bien l’engagement de l’employeur vis-à-vis de son employé… et vice-versa ». 

icon1 Consultez tous les services de la CCI de Vaucluse dédiés aux professionnels du tourisme, de l’hôtellerie restauration, de l’hôtellerie de plein air

* Convention nouée en Paca entre la CCIR, la Direccte, la Région, Pôle emploi, l’Union des Métiers et Industrie de l’Hôtellerie et la Fédération Régionale de l’Hôtellerie de Plein Air.

Publié dans UNE.